C.D.I.

Opération Chut, je lis! Première séance

Par ANNIE BLANCHOZ, publié le jeudi 18 janvier 2018 10:34 - Mis à jour le jeudi 25 janvier 2018 12:10
Chut je lis 1.jpg
Le 18 décembre a eu lieu la première séance de "Chut, je lis !" malgré une météo défavorable.

Ce matin là, la neige recouvrait Lyon. Certains enseignants, élèves et personnels n'ont pas pu se déplacer et quelques classes étaient en stage.

Cependant, l'opération "Chut, je lis"  a pu se faire et tout le monde a joué le jeu. A 10h15, chacun a sorti son livre et a lu, parfois en maugréant mais bien souvent, avec application et plaisir.

Grâce aux AED présents, des élèves ont lu, un peu partout, dans le hall, dans les couloirs.

Lorsque j'ai demandé à des classes (2 GA1, 2GA2 et TECMS) de venir au CDI le jeudi et le vendredi avant,  pour choisir un livre, une BD, un manga ou un documentaire, certains ont été catastrophés. "Quoi, on allait les forcer à lire, eux qui n'avaient jamais lu un livre de leur vie! Seraient-ils sanctionnés s'ils ne le faisaient pas? Ah ben non, ils ne le feraient pas!" Et puis, petit à petit, chacun a choisi , sur mes conseils ou celui de leur professeur qui comptait beaucoup. J'avais aussi fait des sélections sur les tables. Certains, voyant qu'ils étaient "lâchés" par leurs camarades se sont écriés "Mais moi aussi, je veux un livre!" Des filles m'ont dit qu'elles aimaient lire mais que je n'avais sûrement pas ce qui leur plaisait et puis, elles ont vu, avec ravissement que j'avais les livres correspondant à leurs films préférés (" Nos étoiles contraires", "les Hunger games" ou "Divergente", ou encore "Si je reste").

J'avais aussi préparé un carton de différents livres  pour la classe de Mme Henry (1 EVS) qui leur a distribué.

J'ai vu une jeune fille revenir le lendemain, en me disant qu'elle avait un problème : elle avait déjà terminé le livre prêté la veille!  et puis, elle pensait se remettre à lire, ce qu'elle ne faisait plus depuis la 6ème.

Mme Henry a prolongé le quart d'heure, à la demande des élèves. Mme Gleyze m'a dit que certains auraient bien voulu continuer à lire.

Mme Delfa m'a dit que tout le personnel administratif avait aussi joué le jeu.

Si certains élèves m'ont rendu le livre tout de suite après, beaucoup l'ont gardé et quelques uns m'ont dit qu'ils l'adoraient.

Des enseignants m'ont félicitée pour cette action.

Alors, chiche, on continue?